AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 [Théorie Musicale]-Identifier à l'oreille un mode mélodique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
francolamuerte
MODO
MODO


Masculin Number of posts : 456
Age : 38
Localisation : Trois-Rivières ( Québec- Canada )
Mon Style musical : Chanson française - Goa - Metal - Fucké
Loisirs : Cinema
Registration date : 17/12/2007

MessageSujet: [Théorie Musicale]-Identifier à l'oreille un mode mélodique   Ven 4 Jan - 3:16

Tutoriel initialement proposé Arrow ici sur Reason France où Franco La Muerte agit en tant que coadministrateur.


Dans ce tutoriel je tenterai d’une part de vous expliquer comment nous pouvons regrouper les différents types des 7 modes musicaux d’église ( Ionien, Dorien, Phrygien, Lydien, Mixolydien, Eolien, Locrien ) et d’autre part, j’essayerai de vous donner des trucs pour reconnaître « à l’oreille » ces différents modes. Vous retrouverez d’ailleurs au bas du tuto un exemple Mp3 dans lequel je vous joue des notes au piano tout en les commentant afin de bien diriger votre oreille sur les notes importantes à l’identification des modes.

Nous pouvons comprendre ICI sur Reason France que la musique n’a pas toujours été « harmonique ». Au temps du beau règne des modes grecs anciens, les mélodies n’étaient pas à proprement harmonisées ( avec des accords ). Cependant on utilisait quasiment systématiquement une teneur comme je l’explique au début de ce tuto sur les modes. Cette teneur avait entre autre pour but de dégager le sens mélodique d’un mode utilisé. Ce système musical est encore hyper utilisé dans la musique indienne ( de l’inde ) par exemple. Écoutez par exemple Arrow des morceaux de Ravi Shankar, vous pourrez entendre quasiment de façon systématique un instrument qu’on nomme Arrow Tampura qui donne la teneur ( dans certains styles cette note est souvent grave et elle « roule » sans cesse, on l’appelle aussi « le bourdon » ). D’ailleurs j’utilise le preset « tampura » du Malstrom dans les exemples sonores que je donne dans ce tuto sur les modes.


Dans le système tonal occidental, on retrouve ce que l’on appelle les « notes modales » d’une gamme, faisant référence directement aux différentes morphologies des modes anciens. Sortons momentanément du cadre des modes et revenons à nos Arrow Gammes majeures et mineures. Quelle est la première note qui différencie une gamme majeure d’une gamme mineure ? C’est le degré III de la gamme, la tierce de la gamme. Si cette dernière est majeure il s’agit de la gamme majeure, si la tierce est mineure, nous avons une gamme mineure. Or cette tierce ( 3iem note de la gamme ) est ce qu’on appelle justement une « note modale », parce que c’est par elle que nous pouvons savoir que nous sommes dans le « mode » majeur ou le « mode » mineur de la gamme.

Revenons donc aux modes. Suivant ce que je viens d’expliquer, nous pouvons déjà trancher les modes en deux grandes catégories soit : Les modes majeurs et les modes mineurs. Il suffit de savoir si la troisième note du mode est en relation de tierce avec la fondamentale ( la première note du mode ). Ainsi nous avons donc :

Les Modes Majeurs :

Le mode IONIEN ( mode de Do )
Mode dont la morphologie est la même que l’octave qui sépare les notes DO à DO sur les touches blanches du clavier.

Morphologie : T – T – ½ t – T – T – T – ½ t

Mode IONIEN à partir de DO :
Do – ré – mi – fa – sol – la – si – do

Exemple audio :
Cliquez ici !



Le mode LYDIEN ( mode de Fa )
Mode dont la morphologie est la même que l’octave qui sépare les notes FA à FA sur les touches blanches du clavier.

Morphologie : T – T – T – ½ t – T – T – ½ t

Mode LYDIEN à partir de DO :
Do –Ré – Mi – Fa# - Sol – La – Si – Do

Exemple audio :
Cliquez ici !



Le mode MIXOLYDIEN ( mode de Sol )
Mode dont la morphologie est la même que l’octave qui sépare les notes SOL à SOL sur les touches blanches du clavier

Morphologie : T – T – ½ t – T – T – ½ t – T

Mode MIXOLYDIEN à partir de DO :
Do – Ré – Mi – Fa – Sol – La – Sib – Do

Exemple audio :
Cliquez ici !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Modes Mineurs


Le mode DORIEN ( mode de Ré )
Mode dont la morphologie est la même que l’octave qui sépare les notes RÉ à RÉ sur les touches blanches du clavier.

Morphologie : T – ½ t – T – T – T – ½ t – T

Mode DORIEN à partir de DO :
Do – Ré – Mib – Fa – Sol – La – Sib – Do

Exemple audio :
Cliquez ici !



Le mode PHRYGIEN ( mode de Mi )
Mode dont la morphologie est la même que l’octave qui sépare les notes MI à MI sur les touches blanches du clavier.

Morphologie : ½ t – T – T – T – ½ t – T – T

Mode PHRYGIEN à partir de DO :
Do – Réb – Mi b – Fa – Sol – Lab – Sib – Do

Exemple audio :
Cliquez ici !



Le mode EOLIEN ( mode de La )
Mode dont la morphologie est la même que l’octave qui sépare les notes LA à LA sur les touches blanches du clavier

Morphologie : T – ½ t – T – T – ½ t – T – T

Mode EOLIEN à partir de DO
Do – Ré – Mib – Fa – Sol – Lab – Sib – Do

Exemple audio :
Cliquez ici !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Mode diminué

Un mode s’apparentant au modes de types mineurs mais que l’on nomme « diminué » en fonction de sa quinte diminuée :


Le mode LOCRIEN ( mode de Si )
Mode dont la morphologie est la même que l’octave qui sépare les notes SI à SI sur les touches blanches du clavier.

Morphologie : ½ t – T – T – ½ t – T – T – T

Mode LOCRIEN à partir de DO
Do – Réb – Mib – Fa – Solb – Lab – Sib – Do

Exemple audio :
Cliquez ici !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Maintenant un fois que nous avons déjà tranché en fonction de ces deux grandes catégories de modes, il faut porter attention à certains degrés du mode pour le préciser davantage.

Récapitulons les modes majeurs :

Mode IONIEN
Do – Ré – Mi – Fa – Sol – La – Si – Do

Mode LYDIEN
Do – Ré –Mi – Fa# - Sol – La – Si – Do

Mode MIXOLYDIEN
Do – Ré –Mi – Fa – Sol – La – Sib – Do

Sur quels degrés des ces modes nous pouvons remarquer des différences ? Sur les degrés IV ( Fa ) et VII ( SI ). Si un mode majeur fait entendre un quatrième degré haussé ( Fa# ) alors on cherche plus, dans le cadre des 7 modes étudiés ici c’est certain que ça sera le :

Mode LYDIEN ( Do – Ré – Mi –Fa# - Sol – La – Si – Do )

Si un mode majeur fait entendre un quatrième degré non haussé, nous pouvons encore hésiter entre le mode Ionien et le mode Mixolydien. Mais tout s’éclairera du moment où nous aurons entendu le septième degré du mode. S’il est abaissé d’un demi-ton ( Sib ) sans hésiter nous pourrons conclure qu’il s’agit bel et bien du :

Mode MIXOLYDIEN
Do – Ré – Mi – Fa – Sol – La –Sib – Do

Et si le septième degré n’est pas abaissé il s’agira simplement du :

Mode IONIEN
Do – Ré – Mi – Fa – Sol – La –Si – Do

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Même logique avec les modes mineurs cette fois.

Récapitulons les modes mineurs :

Mode DORIEN
Do – Ré –Mib – Fa – Sol – La – Sib – Do

Mode PHRYGIEN
Do – Réb –Mib – Fa – Sol – Lab – Sib – Do

Mode EOLIEN
Do – Ré –Mib – Fa – Sol – Lab – Sib – Do


Sur quels degrés de ces modes nous pouvons remarquer des différences ? Sur les degrés II ( Ré ) et VI ( La ). Si un mode mineur fait entendre un sixième degré haussé et un second degré non abaissé, nous pouvons conclure qu’il s’agit dans le cadre des 7 modes étudiés ici du :

Mode DORIEN
Do – – Mib – Fa – Sol –La – Sib – Do

Si un mode mineur fait entendre un second degré abaissé et un sixième degré non haussé, alors on ne cherche plus, dans le cadre des 7 modes étudiés ici, il s’agira du :

Mode PHRYGIEN
Do –Réb – Mi b – Fa – Sol –Lab – Sib – Do

Si un mode comporte exactement les même intervalles qu’une gamme mineure naturelle alors ce sera le :

Mode EOLIEN
Do – Ré – Mib – Fa – Sol – Lab – Sib – Do

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Donc si on récapitule tout ça. Pour s’aider à identifier un mode à l’oreille nous pouvons déjà se fier à une teneur si elle se fait entendre. Ce qui aidera à localiser la fondamentale du mode. S’il n’y a pas de teneur, il faut remarquer l’articulation mélodique et reconnaître sur quelle note principale la mélodie semble se dessiner. Ensuite il faut reconnaître les deux grandes catégories à savoir si c’est un mode majeur où mineur. Et finalement on peaufine notre identification en fonction des détails modales que je viens d’expliquer.

Exemple MP3

Je vous ai enregistré un exemple pratique pour savoir comment identifier un mode à l’oreille. Dans l’exemple, je joue des notes au piano tout en les commentant afin de bien diriger votre oreille sur les notes importantes à l’identification des modes. Ça se passe :

Arrow ICI !!!

PS: Grosse erreur de ma part, quand je parle de « la fondamentale » du mode je veux bien entendu parler de « la tonique » du mode.

Bien à vous Smile

Franco La Muerte

PS: Merci au membre Wincot de Reason France d'avoir posé des questions pertinentes m'ayant stimulé à écrire ce tuto.

_________________
http://franco-la-muerte-tutos.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reasonfrance.fr
francolamuerte
MODO
MODO


Masculin Number of posts : 456
Age : 38
Localisation : Trois-Rivières ( Québec- Canada )
Mon Style musical : Chanson française - Goa - Metal - Fucké
Loisirs : Cinema
Registration date : 17/12/2007

MessageSujet: Re: [Théorie Musicale]-Identifier à l'oreille un mode mélodique   Lun 22 Déc - 11:45

Pour les gens qui, à la lumière de mon petit tuto sur les 7 mode musicaux d’église, aimeraient savoir s’il existe des styles de musique privilégiant tel ou tel mode, je répondrai ceci.

Il ne faut pas croire qu’il y a systématiquement et très clairement des genres musicaux qui privilégient tel ou tel mode. Ce n’est pas aussi cloisonné. En revanche nous pouvons remarquer dans certaines musiques des moments où la présence modale se fait bien sentir. Les modes sont notamment beaucoup employés dans les musiques folkloriques de différents pays. Les modes sont aussi beaucoup employés dans les musiques de films et certains thèmes affichent des couleurs modales bien marquées.

Prenons l’exemple du thème du film Back to the futur composé par Alan Silvestri :



De 0 :00 à 0 :28

Nous pouvons entendre ici la couleur myxolydienne basé sur la teneur Réb.

Juste après, de 0 :29 à 0 :34 la couleur mélodique devient franchement lydienne ( toujours sur la teneur Réb ) avec cette affirmation de la quarte augmentée Réb-Sol. Cette couleur lydienne est présente tout au long du morceau avec différentes teneurs.

==============================================================================

Un exemple tiré de l’émission pour enfant des années 80 : Passe Partout ( culte au Québec ! )



Ici, ce qui est génial c’est qu’il n’y a aucune transposition, toutes les notes de la mélodie font nettement entendre le mode mixolydien sur teneur de Do. On remarque ici un mode « majeur » ( avec tierce majeure ) mais ayant la particularité de ne pas avoir de sensible ( la note si ), au lieu de ça nous avons bel et bien un Sib.

==============================================================================

Un exemple tiré du film Once upon a time in the west de Sergio Leone. Le thème du Cheyen :



La couleur dorienne est ici très marquée. Le début fait entendre un groove d’accompagnement sur un accord de LA mineur. Et le thème mélodique fait entendre les notes :

Mi mi mi mi mi ré mi fa# mi ré mi

Le Fa# créer ici pleinement la couleur dorienne. La gamme de LA mineure naturelle serait :

La – si – do – ré – mi – fa – sol.

Mais ici nous pouvons donc entendre ce fameux Fa# au lieu d’un Fa bécarre ( sixième degré haussé # caractéristique du mode dorien ).

==============================================================================

Tiré du répertoire populaire maintenant voici le morceau du groupe R.E.M, losing my religion :



Ce morceau a pour pilier fondamental l’accord de La mineur. Le morceau est en fait en la mineur. Mais ce n’est pas un morceau « tonal » au sens classique du terme. Pourquoi ? Écoutons l’harmonie qui arrive à la seconde 0 :41 ( sur les mots : it’ bigger than you ). Et oui un Mi mineur ! Soit le cinquième degré de la tonalité. Ce cinquième degré est ici mineur ( Mi-Sol-Si ). Vous avez sans doute pu constater dans mes autres tutos sur les harmonies, que le 5em degré d’une tonalité classique est toujours majeur, ceci afin de faire entendre la sensible soit Sol# en La mineur. Mais ici dans ce morceau de R.E.M tout le morceau s’articule autour des harmonie du premier degré ( La mineur La-Do-Mi ) et du cinquième degré mineur ( Mi sol Si ).

( G) Oh, ( Am) life is bigger
( Em )It's bigger than you
And you are not (Am) me
The lengths that I will ( Em ) go to,
The distance in your eyes ( Am)
( Em )Oh no, I've said too ( Dm) much,
I set it ( G ) up.

( ... )

( G ) I thought that I heard you laughing ( F ),
I thought that I ( G )heard you ( Am )sing.

etc.


==============================================================================


Comme vous voyez, on peut difficilement affirmer que dans tel genre de musique, ou encore chez tel ou tel compositeur il y a une prédominance de tel ou tel mode. Ce qu’il faut surtout remarquer c’est lorsqu’une musique n’est pas tonale. Si elle n’est pourtant pas «atonale » c’est qu’il y a fort à parier qu’elle sera modale ! Il s’agit d’écouter ensuite pour en déduire les couleurs modales utilisées. Mais il faut comprendre aussi que dans bien des musiques la tonalité flirte souvent avec la modalité et qui sait voire même quelques fois avec l’atonalité. Alors il devient difficile de créer des balises théoriques uniques, il faut vraiment avoir une écoute assez globale, mais dans certains cas, certaines musiques s’en tiennent à des modes précis. Si vous écoutez le répertoire de la musique du moyen âge/renaissance, vous entendrez souvent des chansons dorienne, lydienne, mixolydienne, qui s’en tiendront souvent à ces modes. Un peu normal car le système tonale occidental n’était pas encore développé à ce moment.
Néanmoins, une fois que l'on saisi que l’on peut retrouver à peu près tous les modes dans tous les styles, il n'en demeure pas moins que nous pouvons effectivement retrouver de façon assez récurrentes certains modes en particulier dans certains genres. Mon but initial était de faire réaliser que les modes sont partout. Mais voyons peut-être ici des particularités récurrentes, toujours en prenant soin de ne pas cristalliser pour autant les modes dans ces exemples illustrés.

Je pense par exemple au genre « musique celtique » ( et même la « pop celtique » ) où l’on peut entendre assez souvent le mode mineur dorien de même que dans le répertoire de la chanson du moyen âge d’Angleterre. Tenez, un mélange des deux !

Celtic Woman - Scarborough Fair


Nous entendons clairement la teneur « do » au début. Et la mélodie fait ceci ( j’écris les notes et les degrés du mode dorien devant chaque syllabe de la première phrase de la chanson ) :

( Do I )Are ( Do I )you ( Sol V )going to ( Ré II )Scar-(Mib III )bo-(Ré II )rough ( Do I )Fair? ( Sol V )Pars- (Sib VII )ley, ( Do I )sage, ( Sib VII )rose- ( Sol V )ma- ( LA BÉCARRE ! )ry ( Fa IV ) and ( sol V ) thyme.

Nous avons toutes les notes du mode dorien sur la teneur DO ici :

Do-Ré-Mib-Fa-Sol-LA BÉCARRE-Sib-Do.

On perçoit la couleur dorienne particulièrement lorsque la chanteuse chante la syllabe « ma » du mot « mary » ( LA BÉCARRE ). Sans cette syllabe et cette note nous pourrions croire que ça pourrait éventuellement être le mode éolien sur teneur DO :

Do-Ré-Mib-Fa-Sol-Lab-Sib-Do.

Mais vous sentez cette couleur rehaussée sur la syllable « ma » du mot mary ? Et bien voilà le mode dorien s’affirme pleinement en toute beauté ici !

==============================================================================

J’avais déjà, ici et là, parlé de l’alliance entre le mode phrygien et la musique psy-trance Goa. Ce mode créer une très forte polarisation autour de sa teneur de part le demi ton supérieur ( second degré ) et le ton inférieur ( septième degré ), cette polarisation tendue s’est sans doute imposée dans le genre de musique « hypnotique » comme la psy-trance goa. Nous pouvons aussi penser à une multitude de musiques espagnoles qui jouent beaucoup avec cette attraction de la teneur par le demi-ton supérieur et le ton inférieur :

Superbe exemple, tiré du film Latcho Drom ( culte pour moi ! ), au passage ce film retrace sans paroles, seulement par la musique, les costumes et les fêtes publiques les 1000 ans passés ( de l’inde à l’Espagne ) de la musique du peuple tzigane/romanichel/gitan, bref le peuple de ROM, ici l’extrait c’est à la fin du film, la section « typique espagnole » :



Nous entendons parfaitement le guitariste jouer les notes du mode phrygien de Do# en alternance avec la quinte du mode :

Le mode Phrygien en Do# :

Do#-Ré BÉCARRE !-Mi-Fa#-Sol#-La-Si

La particularité de la musique typique espagnole flamenco de cet ordre est que mélodiquement l’utilisation du mode phrygien se fait bien sentir mais l’accord de « tonique » du mode est plus souvent qu’autrement, pour ne pas dire systématiquement plaqué MAJEUR, dans l’extrait nous entendons donc le pôle harmonique principal comme étant un accord majeur de Do# ( Do#-Mi#-Sol# ). Même si mélodiquement nous entendons bien le Mi bécarre et non le mi dièse !

En espérant que cela aura pu vous éclairer davantage afin de vous permettre d’entendre maintenant les musiques qui vous entoure avec une autre oreille dans le but de percevoir les modes musicaux qui s’infiltrent dans le discours musical plus souvent qu’on ne le croit et dans des genres que l’on ne soupçonnerait peut-être pas !

_________________
http://franco-la-muerte-tutos.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reasonfrance.fr
FRANK SAVANNAH
BOSS
BOSS


Masculin Number of posts : 2667
Age : 36
Localisation : Pres du QG Français Evolusound !
Mon Style musical : House/Garage/Electro/Funk/soul/disco/Groove
Loisirs : Overbooked !
Registration date : 08/05/2006

MessageSujet: Re: [Théorie Musicale]-Identifier à l'oreille un mode mélodique   Lun 5 Oct - 1:19

oh my god ! ça c'est du tuto !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.franksavannah.com
francolamuerte
MODO
MODO


Masculin Number of posts : 456
Age : 38
Localisation : Trois-Rivières ( Québec- Canada )
Mon Style musical : Chanson française - Goa - Metal - Fucké
Loisirs : Cinema
Registration date : 17/12/2007

MessageSujet: Re: [Théorie Musicale]-Identifier à l'oreille un mode mélodique   Lun 5 Oct - 15:21

Yeah merci mister Frank!

En fait c'est pas un si « énorme » tuto que ça. Seulement un ch'tit MP3.

Ce que j'ai écrit avec les images, provient essentiellement en fait de mon tuto sur les mode.

Et l'analyse de certaines musiques modales, j'ai ajouté ça au fil du temps par l'entremise de dialogue avec certains membres sur d'autres communautés MAO.

C'est un tout ch'tit tuto en fin de compte.

Tu pourras passer par ici Frank il y a du plus lourd et plus récent.

Smile

_________________
http://franco-la-muerte-tutos.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reasonfrance.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Théorie Musicale]-Identifier à l'oreille un mode mélodique   Aujourd'hui à 5:41

Revenir en haut Aller en bas
 
[Théorie Musicale]-Identifier à l'oreille un mode mélodique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théorie musicale de A à ...
» Exercice Rythmique - Phenol Special
» Swing, after beat, jouer avec son metronome
» Je suis autodidacte et j'en suis fier!
» La gamme mineure pentatonique, complément passe-partout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Laurent Schark :: THE STUDIO :: Les Tutos de Franco La Muerte-
Sauter vers: