AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 [Théorie Musicale]-Accords de sixte augmentée et napolitaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
francolamuerte
MODO
MODO


Masculin Number of posts : 456
Age : 38
Localisation : Trois-Rivières ( Québec- Canada )
Mon Style musical : Chanson française - Goa - Metal - Fucké
Loisirs : Cinema
Registration date : 17/12/2007

MessageSujet: [Théorie Musicale]-Accords de sixte augmentée et napolitaine   Ven 4 Jan - 4:27

Tutoriel initialement proposé Arrow ici sur Reason France où Franco La Muerte agit en tant que coadministrateur.

Ce tutorial présuppose que vous êtes pleinement à l’aise avec les notions D'Intervalles, des Accords de base, des Accords de septième ainsi que des 7 accords-degrés-tonalité mineure. Dans un sens plus général, ce tuto demande donc préalablement une bonne connaissance générale de la Théorie Musicale

Dans ce présent tuto, nous allons aborder principalement les accords de sixte augmentée dans un contexte de septième de dominante. Nous étudierons d’abord ce qu’est un accord de septième de dominante, ainsi que les trois formes de l’accord de sixte augmentée qui lui sont dérivés soient : sixte française, sixte italienne, sixte allemande. Nous conclurons avec l’étude de la sixte napolitaine qui elle ne fait pas partie des accords dérivés de la septième de dominante. Le tout avec explications, images, exemples sonores en RNS.

En harmonie tonal, le cinquième degré harmonique d’une tonalité donnée est très important. Après le premier degré, il forme le degré le plus important d’une tonalité. C’est un des degrés qui permet de définir la tonalité, de la « polariser ». L’accord du 5ièm degré est appelé « accord de dominante ». Prenons l’exemple de la gamme et de la tonalité de Mi majeur :

1=Mi---2=Fa#---3=Sol#---4=La---5=Si---6=Do#---7=Ré#

Le 5iem degré se trouve donc à être la note « Si ». Maintenant si on empile 2 tierces consécutives contenues dans la gamme à partir de ce « si », nous avons donc l’accord du cinquième degré de la tonalité de Mi majeur soit :

Degré V = Si---Ré#---Fa# ( Si majeur ).

Même exemple en Do mineur maintenant :

1=Do---2=Ré---3=Mib---4=Fa---5=Sol---6=Lab et La---7=Sib et Si

Le 5iem degré se trouve donc à être la note « Sol ». Maintenant empilons 2 tierces consécutives contenues dans la gamme à partir de ce « Sol », nous avons l’accord du cinquième degré de la tonalité de Do mineur soit :

Degré V = Sol---Si---Ré

Dans la tonalité mineur le « Si » ( degré 7 ) peut être bémol mais lorsque nous parlons du 5iem degré de la tonalité ce degré 7 sera toujours en relation de tierce majeure avec la fondamentale de l’accord du cinquième degré soit ici « Sol ». L’accord du cinquième degré sera en général toujours un accord majeur et ce dans une tonalité majeure comme mineure.

En Do mineur les degrés I et V seront constitués des accords suivants :

I = Do---Mib---Sol ( Do mineur, Cm )
V = Sol---Si---Ré ( Sol majeur, G )

Abordons maintenant ce qu’est l’accord du 5ièm degré DU 5ièm degré.



V de V

En harmonie, comme l’accord du 5iem degré implique une très forte polarité, il est de coutume de renforcir cette polarité en approchant l’harmonie du 5iem degré par le 5iem degré de ce dernier. Un peu abstrait ? Prenons notre exemple en Do mineur.

1=Do---2=Ré---3=Mib---4=Fa---5=Sol---6=Lab et La---7=Sib et Si

Quel est le degré 5 ( V ) ? C’est bien le Sol. Maintenant ce qu’on cherche à savoir c’est le 5iem degré de ce 5iem degré qu’est la note Sol. Pour ce faire il suffit de compter 5 notes à partir de Sol.

1-Sol---2-La---3-Si---4-Do---5-Ré.

Donc le 5iem degré à partir de Sol est Ré. Un V de V sera toujours un accord majeur. Nous allons donc construire un accord majeur à partir de ce Ré ce qui nous donnera l’accord de Ré majeur :

Ré---Fa#---La

Cet accord de Ré majeur ne fait pas parti des 7 degrés harmoniques de la tonalité de Do mineur. Il est un emprunt harmonique au ton de Sol majeur ( le 5iem degré de Do mineur ). Il n’est là que pour renforcir le caractère du véritable cinquième degré de la tonalité de Do mineur soit : Sol majeur. Un accord de V de V s’enchaînera habituellement directement sur l’accord du 5iem degré de la tonalité. Ce qui nous donnera ceci comme enchaînement harmonique :

V de V = Ré majeur ( ré-fa#-la )---vers---V = Sol majeur ( sol-si-ré )

Si on ajoute l’accord du premier degré au début et à la fin, nous avons une belle formule de cadence harmonique.


I = Do mineur ( do-mib-sol )----vers----V de V = Ré majeur ( ré-fa#-la )----vers----V Sol majeur ( sol-si-ré )----vers---- I = Do mineur ( do-mib-sol )

Voici un exemple RNS de ce qu’on vient d’étudier ici.

Arrow RNS ( V de V )
Arrow MP3 ( V de V )

Voici maintenant la représentation graphique sur la portée de ce que l’on vient d’entendre dans le RNS :

Pour voir correctement le nom des notes de cette image cliquez sur ce lien



Il arrive très souvent que l’accord du cinquième degré d’une tonalité comporte une septième. Ainsi il arrivera tout aussi souvent de retrouver une septième à l’accord du V de V. Le même enchaînement étudié ici mais avec une septième présente dans l’accord de V de V nous donnera ceci :



V7 de V

I = Do mineur ( do-mib-sol )----vers----V7de V = Ré majeur + septième ( ré-fa#-la-do )----vers----V Sol majeur ( sol-si-ré )----vers---- I = Do mineur ( do-mib-sol )

Écoutons l’exemple en RNS :

Arrow RNS V7 de V )
Arrow MP3 ( V7 de V )

Pour voir correctement le nom des notes de cette image cliquez sur ce lien


C’est cet accord septième dans un contexte de V7 de V qui donnera naissance aux accords de sixte augmentée qui font l’objet d’étude principale de ce tuto. Mais avant d’aborder les accords de sixte française, italienne, allemande, il faudra faire un peu de gymnastique mentale afin d’être à l’aise avec les renversements d’accord puisque les accords de sixte augmentée se feront sur le second renversement de l’accord.

Prenons l’exemple du V7 de V en do mineur soit l’accord de Ré7 et notons les différents types de renversements de l’accord que nous pouvons avoir.

À l’état fondamental :

Ré-Fa#-La-Do

Premier renversement :
---Fa#-La-Do-Ré

Second renversement :
--------La-Do-Ré-Fa#

Troisième renversement :
------------Do-Ré-Fa#-La

Comme tous les 3 accords de sixte augmentée seront constitués à partir du deuxième renversement de l’accord du V7 de V il faudra retenir sa constitution soit en Do mineur :

V7 de V au second renversement :
--------La-Do-Ré-Fa#

Les 3 accords qui seront étudiés ici comportent une quinte abaissée. La quinte est la troisième note de l’accord à l’état fondamentale. Revenons donc momentanément en position fondamentale afin de localiser la quinte de l’accord :

À l’état fondamental :

Ré-Fa#-La-Do

La quinte de cet accord est donc la note « La ». Maintenant il suffit simplement de l’abaisser d’un demi-ton chromatique, ce qui nous donne la note « Lab ». Nous aurons donc cet accord :

Ré-Fa#-Lab-Do

Plaçons donc cet accord au second renversement et nous aurons en Do mineur un bel accord de Sixte française !

_________________
http://franco-la-muerte-tutos.com/


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 6:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reasonfrance.fr
francolamuerte
MODO
MODO


Masculin Number of posts : 456
Age : 38
Localisation : Trois-Rivières ( Québec- Canada )
Mon Style musical : Chanson française - Goa - Metal - Fucké
Loisirs : Cinema
Registration date : 17/12/2007

MessageSujet: Re: [Théorie Musicale]-Accords de sixte augmentée et napolitaine   Ven 4 Jan - 4:28

Sixte française

Lab-Do-Ré-Fa#

Cet accord qui au fond est ni plus ni moins qu’un V7 de V ( avec quinte abaissée ) constitue un accord de sixte augmentée par le fait qu’il y a une sixte augmentée entre la note grave ( Lab ) et la note aiguë ( fa# ). À partir de Lab une sixte mineure nous donne la note Fab, une sixte majeure nous donne la note Fa, une sixte augmentée nous donnera donc la note Fa#. Au son, l’intervalle Lab-Fa# « sonne » comme une septième mineure, mais pour des raisons tonales ici il se nomme bel et bien « sixte augmentée ». Je disais qu’un accord de V de V cherchait à renforcir l’accord du 5iem degré d’une tonalité donnée ? Et bien constatez quelles notes se situent juste aux côtés de la note Sol ( 5iem degré en Do ). Nous avons juste au dessus du Sol le Lab et juste en dessous le Fa#. Tiens, tiens ! Exactement les notes extrêmes de l’accord de sixte française étudiée ! Voyons maintenant sans plus tarder un exemple sonore d’un enchaînement harmonique d’une cadence faisant entendre une sixte française :

Arrow RNS ( Sixte française )
Arrow MP3 ( Sixte française )

Pour voir correctement le nom des notes de cette image cliquez sur ce lien





Sixte Italienne

La sixte italienne est exactement la même chose que la sixte française exception du fait que l’on enlève la fondamentale de l’accord. Reprenons l’accord à l’état fondamentale :

Ré-Fa#-Lab-Do

La fondamentale de cet accord est constitué par la note Ré. Plaçons cet accord au second renversement :

Lab-Do-Ré-Fa#

Conservons cette disposition d’accord mais en enlevant simplement la fondamentale ( Ré )

Lab-Do-Fa#.

Voilà notre belle sixte italienne. Plus douce à l’oreille que la sixte française elle joue cependant le même rôle harmonique soit : mettre en valeur le 5iem degré de la tonalité.

Écoutons l’exemple de la sixte italienne en RNS :

Arrow RNS ( Sixte italienne )
Arrow MP3 ( Sixte italienne )

Pour voir correctement le nom des notes de cette image cliquez sur ce lien





Sixte allemande

La sixte allemande est identique à la sixte italienne excepté qu’on lui ajoute la neuvième mineure de l’accord du V7 de V. Revoyons encore une fois en Do mineur l’accord du V7 de V à l’état fondamentale :

Ré-Fa#-La-Do

Le « Do » ici constitue la septième de l’accord. Ajoutons une neuvième à cet accord. La neuvième se trouvera à être 2 notes plus loin que la septième et puisque nous cherchons une neuvième mineure à partir de la fondamentale Ré, la note sera Mib. Ainsi en accord nous aurons :

Ré-Fa#-La-Do-Mib

Abaissons maintenant la quinte de l’accord comme vu pour les autres accords précédents :

Ré-Fa#-Lab-Do-Mib

Plaçons ces notes au second renversement :

Lab-Do-Mib-Ré-Fa#

Et enlevons la fondamentale de l’accord soit la note Ré :

Lab-Do-Mib-Fa#

Et voilà notre V de V sixte allemande !

Écoutons la sixte allemande en RNS :

Arrow RNS ( Sixte allemande )
Arrow MP3 ( Sixte allemande )

Pour voir correctement le nom des notes de cette image cliquez sur ce lien


Petite analyse « littéraire » rigolote des différents types d'accords de sixte augmenté vu par Michel Baron, un professeur Québécois qui a mis en ligne un excellent site sur la théorie d'où la suivante citation Arrow est tirée

« Ces qualificatifs d'italienne, française et allemande sont en usage dans les pays... anglo-saxons. Ils n'ont rien de strictement géographique ni historique, les trois types de sixtes pouvant coexister sans aucun heurt à l'intérieur d'un même temps :

Il y aura sûrement un jour un grand théoricien anglo-saxon qui baptisera cet innocent exemple : "sixtes de la Communauté européenne" ! Pendant ce temps, Jacques Chailley montre dans son Traité historique d'analyse musicale (p. 31) les premières apparitions de sixtes prétendument italiennes (selon la nomenclature anglaise à la mode au Québec), plaquées dans un effet dramatique par Pascal de l'Estocart, musicien français du XVIe siècle.

Si cela peut vous apporter une aide mnémotechnique, voici comment un de mes anciens élèves présente les différentes sixtes augmentées à ses étudiants (il est professeur dans une université aux États-Unis).

Italienne :

Examinons la légèreté de la sixte italienne : avec juste une tierce et une sixte augmentée, elle est aérée, ensoleillée, un peu comme la cuisine italienne. Un peu de tomate fraîche, d'huile d'olive et de basilic, et c'est délicieux.


Française :

Les Français se doivent d'être un peu différents, car ils veulent qu'on les écoute quand ils ont une position politique divergente. C'est pourquoi ils ajoutent le triton. C'est plus personnel, plus distingué.

Allemande :

Bien entendu, les Allemands ont les pieds sur terre ! Ils tiennent à avoir l'assiette bien garnie, et un menu bien équilibré, c'est pourquoi ils ajoutent la quinte juste. »


Voyons maintenant une autre forme de sixte qui n’a rien à voir avec les accords précédemment étudiés plus haut.




Sixte Napolitaine

La sixte napolitaine se construit dans une tonalité mineure à partir de l’accord du second degré auquel nous abaissons la fondamentale d’un demi-ton. Cet accord est placé au premier renversement afin de pouvoir faire entendre une sixte entre la note grave et aiguë de l’accord.

Prenons l’exemple en Do mineur. Le degré harmonique II est constitué par l’accord suivant :

II = Ré---Fa---Lab ( Ré min avec quinte abaissée ).

Dans un premier temps il suffit d’abaisser d’un demi-ton la fondamentale Ré, ce qui nous donne :

« Réb »---Fa---Lab ( Réb majeur )

Finalement nous plaçons cet accord au premier renversement comme suit :

Fa---Lab---Réb

Ainsi entre le Fa et le Réb nous avons dans ce contexte ce qu’on appelle une sixte napolitaine. Dans un enchaînements harmonique cet accord est très reconnaissable. Il colore un passage de façon marquée. Écoutons justement un enchaînement harmonique faisant entendre l’accord de sixte napolitaine.

Dans cet exemple nous aurons l’enchainement I – bII6 – V – I

Ce qui en Do mineur nous donnera :

I = Do---Mib---Sol ( Do mineur )---bII6 = Fa---Lab---Réb ( Réb majeur premier renversement, sixte napolitaine )---V = Sol---Si---Ré ( Sol majeur )---I = Do---Mib---Sol ( Do mineur ).

Arrow RNS ( Sixte napolitaine )
Arrow MP3 ( Sixte napolitaine )

Pour voir correctement le nom des notes de cette image cliquez sur ce lien


N’hésitez pas à écouter souvent les différents RNS proposés ici afin de vous imprégner des différents accords étudiés ici. La théorie est une chose, mais l’oreille doit être maître dans son appréciation de la coloration de chaque forme d’accord.

Bien à vous !

Franco La Muerte

N'hésitez pas à consulter Arrow Cette page pour une une explication succinte des accords de sixte augmentée par Sylvain Caron ( un des professeurs d'harmonie que j'ai eu à l'université de Montréal lorsque j'étais étudiant en composition musicale ).

_________________
http://franco-la-muerte-tutos.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reasonfrance.fr
 
[Théorie Musicale]-Accords de sixte augmentée et napolitaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théorie musicale de A à ...
» Exercice Rythmique - Phenol Special
» Swing, after beat, jouer avec son metronome
» Je suis autodidacte et j'en suis fier!
» [jazz] Théorie (notations d'accords)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Laurent Schark :: THE STUDIO :: Les Tutos de Franco La Muerte-
Sauter vers: